Hypersens
Accueil du site > Cercles Sacrés > Cercles de Pardon > Métaphore du Pardon, d’Olivier Clerc

Métaphore du Pardon, d’Olivier Clerc

lundi 19 septembre 2016, par Jean Luc Penet

"Quand on est victime d’une agression entraînant une blessure physique, si elle est superficielle, le corps est capable de guérir tout seul. Si elle est plus profonde, on va voir un médecin pour se faire soigner. On n’attend pas que ce soit notre agresseur qui le fasse.

Il en va de même des blessures du cœur. On peut en guérir seul ou avec l’aide d’un tiers. Ne croyez pas que c’est la personne qui vous a blessé qui doive vous soigner. Tant qu’elle n’a pas demandé pardon, qu’elle n’a pas réparé ses torts, il vous faudrait rester passivement à souffrir ? Ce n’est pas vrai.

Le pardon est la guérison des blessures du cœur. Il ne dépend que de nous. On peut atteindre le pardon et retrouver son intégrité, et en même temps demander justice, réparation. Mais avec le cœur en paix. Ce sont des choses différentes. Le savoir permet à la fois de tout pardonner... et de ne rien laisser passer ! "

Olivier Clerc

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0